• CERIA Sarah

     

     

     

    Je suis un oiseau, qui aime déployer mes ailes, voler en toute liberté sans savoir où aller.

     

    La joie est devenu ma compagne, a deux nous ne formons qu'un.

     

    D'en haut je vois toutes ses personnes que la tristesse ne cesse d'envahir, je voudrais tant les cerner, leur montrer une autre vie, celle ou l'on ne se soucie de rien.

                                          

     Moi l'oiseau je découvre tous les pays, j'observe la vie d'autrui, toutes ses personnes qui cherchent à fuir, qui ont tellement peur d'affronter ce que la vie leur réserve

     

    Moi l'oiseau je peux fuir tout ce qui peut me nuire, je suis introuvable, même le diable ne pourra pas m'atteindre.

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    SARAH

  • CERIA Sabrine

    Je suis larme des yeux, innocente et sensible ;

    Pouvant être emplie de joie, de haine ou de colère.

    J’apaise les douleurs, je calme les battements de cœurs,

    D’un souffle je fus effacée, du vent je fus bercée.

    D’une souffrance je fus née, d’un cri je descendis,

    Un sourire s’afficha, une âme enfin vin

    L’enfant cria, la mère souri.

                D’une cane je fus qualifiée, car aux mains des désavantagés

    Je fus placée ; pour qu’ils puissent remarcher.

    Différentes langues je parle, pour que les sentiments puissent être exprimés

    Insuffisantes sont-elles ?

    Pour exprimer une chose si grande,

    Il faudrait toute une vie pour la comprendre.

    De hautes montagnes et de verdures, doté est mon pays

    Des hauteurs je crie, dans les verdures je fuis.

    Comme les vagues de la mer, comme les rayons de soleil

    Comme toutes choses naturelles, je fus, je suis et je serai

    Création du seigneur.

    Lumière de lune, je contemple dans le ciel,

    De ma fenêtre, je rêve pour qu’un espoir naisse.

    D’une famille je suis dotée, pour que l’on reste soudé

    Mon cœur je ne peux dévoiler, souffrance je ne fais qu’endurer,

    Mais patience je fus inculquer, pardon je ne fais qu’accorder,

    Petit papillon, je volai…

    J’aimai, je sourirai…

    L’amour, je ne peux écrire…

    L’amour je ne peux définir…

     

  • CERIA Samia

    Je suis celle qui appartient à mes parents,

    Mon joli prénom signifie la femme la plus sublime au monde,

    Je suis l'alliance de mes parents,

    J’ai le sourire d'une princesse d'Afrique,

    Je suis le chocolat d'un croissant,

    Je suis le reflet du passé, d'un bonheur entre deux êtres,

    J’ai toujours été là pour mes proches,

    Mes paroles sont si douces et sucrées comme du miel pour m'exprimer,

    Je suis le dîner presque parfait,

    Je suis la nature du Maroc,

    Les bijoux d’El Hoceima,

    Je suis la peau d'une pêche,

    J'écris des poèmes comme Jean de la Fontaine,

    Quand je me lève, le soleil tape sur mes yeux et change de couleur

    J'admire les personnes âgées car cette génération ne respecte plus rien, J’ignore toutes les personnes qui ont une sournoiserie dans le cœur, J'aime beaucoup discuter, rigoler, aider des personnes qui ont besoin d'aide

    Je vis ma vie comme les autres même s'il y a du bon, et du mauvais,

    Je suis l'héroïne de mes sœurs et frères,

    Je suis gâtée comme la fille d'une chanteuse d'opéra irlandaise,

    Je ne suis peut être pas forte comme Hercule mais juste cassante avec des paroles

    Je suis le l'eau de la mer méditerranée,

    Je suis le diamant que cherchent les archéologues,

    Je suis celle qui aime la solidarité,

    Je suis le soleil de la Tunisie l'hôtel Burg El Arab de Dubaï,

    Je suis la crème d'un éclair,

    La reine de mon destin,

    Je clôture mes paroles car j'ai beaucoup réfléchi pour les écrire,

    Je suis Musulmane à vie Marocaine de haute qualité et de sang, Riftonne et fière de l'être

    Je n'en rien à faire de ce que les gens pensent.

    Samia

  • CERIA Stéphane

     

    Comme le soleil je peux briller mais aussi brûler

    *

    Comme la pluie je peux être désagréable

    *

    Comme l'orage je frappe là où on ne m'attend pas

    *

    Je suis éblouissante comme un arc-en-ciel

    *

    Comme la joie je redonne souvent le sourire

    *

    Mon cœur est grand comme l'espace, j'ai de la place pour beaucoup de monde

    *

    Comme un ours en peluche je console les gens tristes

    *

    Comme une rose je suis un beau cadeau parfois empoisonné

    *

    Comme le ciel je peux être calme ou agitée

    *

    Comme le temps je suis imprévisible

    *

    Comme la nostalgie je pense toujours au passé

    *

    Et en fin de compte comme tout le monde, je reste moi . . .

     

     

     

     

     

     

     

                                                                                                  Steiif0ù *

  • CERIA Vincent

    Je suis…

     

    Je suis comme une chenille dans sa chrysalide, comme le bourgeon, je ne suis pas encore sorti de ma coquille.  Je me sens frêle, chétif mais en sécurité.

    Parfois je me transforme soit en amour, soit en haine.

    Des sentiments, j'en ai à revendre, mais les montrer aux yeux de tous, je ne le fais jamais, je préfère la discrétion car je suis synonyme de timidité

    Mais aujourd'hui je vous montre ma richesse intérieur, je deviens un majestueux papillon volant au gré du vent, je deviens un arbre solide dont la robustesse frôle le respect, mes racines touchent le centre de la terre et mes feuilles sont proches des astres, la lune est ma voisine et mon amie.

    Malheureusement pour 19 ans je ne suis pas très grand, pourtant un jour je sais que je serai un grand homme, indispensable, fabuleux et serviable.

    Je suis un taureau qui charge, impossible à stopper, comme un torrent, je suis inaltérable, mes muscles sont comme l'acier, ils sont inoxydables.

    Derrière cette carapace, se trouve un cœur qui bat, qui bat d'une passion dévorante que l'on croyait éternelle.

    Cette passion s'est terminée, tel un train stoppé dans sa course folle, tel  le train qui déraille, je suis sorti de ma voie.

    Je suis un homme au cœur de lion;

    Je suis une abeille qui recherche une fleur;

    Je suis un prédateur à la recherche de sa proie;

    Je suis le sucre dans un café;

    Je suis le soleil qui illumine votre journée;

    Je suis la goutte d'eau de la rosée du matin;

    Je suis l'étoile dans la nuit qui flamboie de mille feux;

    Et pour toi, dit moi ce que je suis…?

     

     

     

     

     

    Vincent