02/07/2013

Je suis cahier d'écolier - Béné, Lille

Objet qui évoque l’auto-louange,

Je suis cahier d’écolier prêt à recueillir les mots,

Je suis pages blanches patientes, accueillantes,

Qui ne demandent rien et veillent ardemment !

Je suis pure merveille de patience, de latence,

J’accueille tous les possibles, les idées saugrenues,

Les mots les plus fous pourvu qu’ils soient vrais,

Je recueille l’intime, ce qui ne peut se dire,

Ce qui est déjanté, jugé inapproprié,

Je suis réceptacle, véritable creuset,

Où bouillonne le vivant, où rien n’est à jeter !

Je suis magma informe, je me cherche par les mots,

Plus habituée à me dire dans le corps par des maux !

Je suis puissance de vie sauvage et brute,

Pour prendre forme, je suis en quête d’un support,

Et je suis ce support, j’en reconnais sa loi !

Je suis verbe, je m’incarne ligne après ligne,

Véritable accouchement du nom dans d’intimes contractions,

Délivrance suprême du nouveau, du sacré,

Qui se transfuse  goutte après goutte,

Comme un élixir rare à préserver !

Je suis veille, attention, attente amoureuse,

Terre préparée, labourée, retournée,

Fatiguée du compliqué, du torturé, du mal-à-dit,

Page blanche prête pour l’évidence du vivant,

Je me pose là, maintenant, dans l’instant.

 

Bénédicte, Lille

00:30 Écrit par Marie Milis dans Autolouanges d'ici | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.