31/08/2013

Autolouange sur collage d’Elodie à St-Didier

 

(sur les thèmes du texte écrit d’après mon pictogramme : régions inexplorées, autres latitudes, monter, quête)

 

En éclaireuse, je remonte le cours du temps.

Je sens des mouvements, je capte des signes

Venant de la nuit des origines.

 

Ma marche est éclair,

Je progresse lentement.

Irrésistiblement guidée

Par une vérité palpitant dans l’obscur,

Je recueille les étincelles du savoir.

 

Musicienne d’un présent désenchanté,

Je fais entendre aux hommes

L’harmonie indestructible

Qu’ils croyaient anéantie.

 

Mes voyages sont de feu,

Je brûle tous les dangers

Car je suis mon instinct

Et discerne d’où la lumière provient.

 

Je plante des obélisques

Pointant haut vers le ciel.

Antenne puissante, je capte les messages

Murmurés par les dieux

Dans la pierre des hommes.

 

Rythme et silence,

Oubli, mémoire,

Vérité provisoire,

Je suis un chemin vers l’éternité.

 

                                                  Nathalie

                                                  Saint-Didier, le26-07-2013

17:05 Écrit par Marie Milis dans Autolouanges d'ici | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.