31/08/2013

utolouange après chant à Saint-Père (2)

 

Dans l’église qu’un doux rayon éclaire,

 

Je suis fraîcheur, silence et recueillement.

 

 

 

Je  déambule, je préambule,

 

Je tourne, je marche, j’apprivoise l’audace.

 

 

 

Si des intrus dérangent nos rêves,

 

Mes vibrations les chassent.

 

 

 

Je suis celle qui invite au centre de l’espace.

 

Quand j’écoute,  l’air vibre et chante

 

Et les voix , libres, s’élancent.

 

 

 

Je ne sais rien, l’instant me guide

 

Et le souffle m’inspire.

 

 

 

Mon oreille crée l’harmonie

 

Et je rétablis l’équilibre

 

Dans les turbulences du temps.

 

 

 

                                              Nathalie

 

                                              Saint-Didier, le 21-07-2013

 

17:02 Écrit par Marie Milis dans Autolouanges d'ici | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.