• Je chante un chant très haut, Laure

    Je chante un chant très haut un chant très beau

    J’habite la voix

    je ruisselle du chant

    Si pur est mon chant – il est au-delà des sons

    Ma voix emplit la voûte et monte

    Je touche à l’essentiel

    Je crée – je crie

    Mon cerisier intérieur pleure de fleurs

    Jamais épanouies

    Mais je suis le printemps de son cœur

    J’ai la pureté du printemps

    J’ai sa jubilation

    Ivresse de trilles

    À gorge déployée

    Rossignol je suis

    Brodée richement contre le ciel

    Chaque pétale témoigne

    De ma fine sensation

    Je chante mon propre miracle

  • L'oiseau m'a donné, Laurel

    L’oiseau m’a donné

    La plume de l’ange

    Je suis la Joconde

    En vertu d’un jeu

    Plus joyeux que le rêve

    J’abandonne et je lâche

    Et tout part de moi

    De ma joie tranquille, de ma joie sacrée – de ma sacrée joie

    Procèdent mes offrandes

    Myrrhe et encens du paradis

    Je danse ma vie

    Traçant avec mon corps

    La lettre du verbe

    Je monte au ciel

    Sans le moindre effort

    Hissée par la magie du verbe

    Ses mille grâces me sont toutes

    accordées

    La sagesse et l’équilibre

    sont sur mon épaule

    et indiquent la direction

    où aller

    Go go go ! and fly

    Sweet lily pie

    Mon voyage va loin et vainc l’horizon

    Je vois la direction

    sans efforts surhumains

    J’ai la beauté agile et,

    de l’écrit jaillit mon cri :

    Va-z-y !

  • Je suis la clé, Laure

     

    Je suis la clé

    J’ouvre les portes de  mes questions une à une

    Filer à vélo dans le vent

    Me mettre en route vers les sommets,

    j’ai confiance ;

    la destruction

    le désastre

    je leur tourne le dos

    La perspicacité qui vient avec l’âge

    me salue d’un grand rire amical

    J’inspire confiance

    Je dis oui à la vie

    J’accueille la métamorphose

    par moi choisies

    pour être l’histoire d’amour

    épousée par mes rides

    Même les lions pactisent avec moi

    Vieille j’ai l’âge de naître

    mes petits petons de nouveau-né

    sont les pieds du maître

    bien-aimé

    Qu’importe les taches sur la page

    elles dessinent un chemin

    où les erreurs réparent tout

    Je suis dynamisme pur

    et les roses, fées penchées sur mon berceau

    accompagnent mon ascension

    vers le cœur de la lumière

  • Je jouis magiquement, Laure

     

    Je jouis magiquement

    De chaque instant

    Et rien ne s’y oppose

    J’ai tout mon temps

    Je fais l’amour avec toutes choses

    Je jouis du monde parfait

    Du temps offert

    De l’abondance étonnante

    Je jouis d’être là – vivante

    Et cernée de regards

    Je suis là

    Et c’est délicieux

     

     

     

     

    Le semeur

     

    Je quadrille

    Je sème

    Avec une force insoupçonnée

    Quoi qu’il arrive j’avance et je sillonne

    J’ouvre des chemins

    Contre l’adversité

    Sur mon front

    L’étoile de la résolution

    Je suis la proue du navire

    Tout droit

  • Je suis trésor caché, Bénédicte

    Je suis trésor caché dans un écrin doré.

    Insondable tristesse de l’attente éternelle,

    Et abandon choisi dans une confiance heureuse,

    Je suis cette matrice accueillante des extrêmes !

    Jardinière attentive de mon jardin secret,

    J’honore avec goût ma féminité,

    Au risque d’épuiser les délices de modèles confirmés !

    Je suis profonde rupture des schémas ancestraux,

    Briseuse de codes, je sors de ma retraite !

    Féminin, Masculin, en moi sont à la fête,

    Se délestent sans regret de leurs plus belles parures,

    Pour mieux célébrer leur noce intime.

    Je suis jubilation de cette alliance charnelle,

    Cœur désirant qui ouvre grand ses portes,

    Célébration quotidienne du vivant sacré !

  • Je suis Dame, Anne-France

    Je suis Dame

    Nue, je dépose les bijoux forcément indiscrets

    Mes sens sont mon exquise parure

    Ma loi est mon Désir

    Je suis diadème de ma royauté

    Griffe dangereuse et doux sourire, je suis lionne en mon jardin

    Secrètement en moi-même, je suis île fleur où je règne sur la force et la grâce

    Ma bannière rouge barrée bleue constellée de trois croissants de lune proclame mon royaume de sang et de ténébreuse lumière

    Je suis animal, soyeuse fourrure et yeux vifs, tantôt lapin, tantôt renard

    Parmi mes aimables ennemis, je suis femme de bonté

    Ma musique passe par mes doigts de vent

    Je caresse le brin d’herbe comme le chène millénaire, le singe fidèle comme le grain de raisin

    Je suis sens en éveil

    Au-delà de la vue, de l’ouïe, du goût, de l’odorat et du toucher

    L’essence de la perception n’a pas de secret pour moi

    Je vais à l’essentiel : flèche, je vise, je file, je vibre

    Ma cible est le cœur du monde

    Palpitation universelle qui bat en moi, au creux de la cage ouverte de mon thorax de femme

     

     

  • Je suis un être splendide, Françoise

     

    Je suis un être splendide et lumineux

    Je traverse le monde à la vitesse de la lumière

    Je nourris les âmes perdues

    Je guéris les êtres malades

    Je renverse les croyances et préjugés

    Je fais sauter les barrières de l’inconscient

    Rien ne m’arrête

    J’ai foi en ma force

    Je suis libre et puissante

    Je suis la divine flèche pointant le cœur de chacun

    Je réveille les plus endormis

    Je rends à l’amour sa noblesse

    Je parcours ainsi l’univers

    Rien n’échappe à mon regard fulgurant

    J’illumine tout sur mon passage

    Je redonne à chacun la joie originelle

    Je suis bolide de feu

    Je réchauffe les cœurs

    Je fais exploser tous les jugements

    Je dissous les peurs

    J’abats toutes les frontières

    Je permets à chacun de retrouver son unité et sa bonté

    J’éclaire tous les mensonges

    Je détruis toutes les illusions

    J’offre à chacun la possibilité de contempler l’UN

    Je m’incline devant la splendeur

    Je suis explosion de joie

    Je suis fusion et tempête

    Je suis Amour.

  • Je suis passage et pont, Françoise

     

    Je suis passage et pont sur l’inconnu

    Je suis naissance du Nouveau

    Je donne vie à ce que je ne connais pas

    Je suis inconnue et nouvelle née

    Je suis traversée insondable

    J’accouche de la lumière du monde

    J’unifie et rassemble les contraires

    Je suis manteau de Lune

    J’éclaire chacun de ma douce lumière

    Je suis terre d’accueil

    J’ouvre mes bras infinis

    J’aime chaque petite parcelle de l’univers

    Je suis monde en partance

    Je suis monde en mouvance

    Je suis monde en gestation

    J’accouche de moi-même, enfant de lumière

    Je suis la Grande Mère

    Je suis passage et refuge

    Je suis terre de réconciliation

    Je suis lien entre les mondes

    Fleur de vie, je suis

    J’absorbe les énergies solaire et lunaire

    Je suis Soleil et Lune

    Je suis UNE

    Lien entre les mondes, je suis

    Je m’éteins et je renais de mes cendres

    Je suis amoureuse du vivant et union sacrée.

  • Je suis transparence de l'univers, Françoise

     

    Je suis transparence de l’univers

    Je me propage à l’infini

    Je suis chagrin des dieux

    Je m’écoule entre les rochers

    Je suis eau bleue de Sirius dans laquelle s ‘ébattent les dauphins

    Je suis baleine pleurant devant la noirceur du monde

    Je suis méduse respirant au rythme des cœurs

    Je suis goutte, je m’écoule lentement sur le vitrail

    Je suis église, je bénis l’eau du ciel

    Je suis mer de sang

    Je suis le sang des femmes

    Je suis molécule d’eau, je descends me nicher au creux de l’arbre

    Je suis profondeur de l’océan

    Je suis eau fruitée coulant dans le gosier de l’oiseau libéré

    Je suis source et j’abreuve l’assoiffé

    Je suis source intemporelle et mère du vivant

    Je suis ciel et je me reflète sur la mer

    Je suis mon père, j’ai retrouvé ma royauté

    Je suis ma mère, j’ai retrouvé mon infinitude

    J’abreuve d’amour tous les êtres de ce monde

    Je suis porte vers l’inconscient

    Je guide chacun vers le grand Mystère fondateur

    Je suis rêve de Dieu et cauchemar de Satan

    Je suis échelle, je monte jusqu’aux cieux

    Je suis eau du peintre

    Je suis aquarelle illuminant le regard de l’enfant

    Je suis placenta et liquide amniotique

    Je suis bébé faisant des rêves océaniques

    Je suis Grand Tout où chacun a sa place

    Je suis silence des profondeurs

    Je suis vague, je me jette sur les falaises et les ébranle

    Je suis eau du vivant

    Je suis eau du canal

    Je suis eau du fleuve

    Je suis sève du châtaignier

    Jamais je ne meurs

    Je suis Vie.