Autolouange d'Annelle à Léonard - Annelle Girard


Je me pose dans la vie
Je me pose dans la vie
Je m'épouse dans la vie
Je suis l'épouse épousée et posée
Je suis l'épouse en majesté sur le trône sacré de mon être
Je me pose, et tourne mon regard vers la clarté
Je me pose dans la vie, dans le silence qui parle et qui murmure
Je fais le mort, pour sentir mon germe de vie pénétrer la terre de mes désirs
Je me pose en ces mains de sage-femme qui m'accueillent, paumes ouvertes, vers mon infinitude
Je me pose, dans mon bassin, sacrum-sacré, où je suis un lac d'altitude, calme et sans ride
où je suis réceptacle, coupe débordante d'humanité
Je me pose dans la vie avec la gravité du grain semé en terre
J'accepte de descendre dans les profondeurs de ma terre promise
car en elle, je suis lumière et non ténèbre
Je me pose dans la vie avec la légèreté de l'oiseau qui écrit dans le ciel des volutes d'amour,
des trilles de vie et de louange
Je me pose, mains jointes en cathédrale, car je m'élève et m'aligne au Divin
Je suis vitrail
Je suis photophore
Je suis Théophore
Je suis Épiphanie
Je suis l'incandescence de ma divinité
Je suis souffle
Et je souffle
vers le zénith d'un ciel
Ouvert

Soumont, 1er novembre 2015

 

Les commentaires sont fermés.