Je suis l'archer - Jean-Pierre Atienza

Je suis l'archer.
Je ne suis ni l'arc avec sa force et son équilibre,
ni la flèche, avec sa finesse, son acuité, sa vitesse.
Je suis l'archer.
Je prends, je pose, je tends, je vise et je lâche...
Mon regard voit plus loin que l'arc, plus loin que le fer de ma flèche, 
plus loin que l'espace et plus loin que la cible.
Mes muscles tirent vers l'arrière une chose qui ira de l'avant...
Elle croit que je la retiens, mais je la lâcherai et elle volera loin de moi, vite et libre.
Je ne lui laisserai de moi que le souvenir de la brève étreinte de mes doigts, du repos impatient sur mon pouce
et du souffle de ma respiration sur ses plumes.
Je suis l'archer,
celui qui reste quand le trait est libéré et se sauve.
Un peu seul, un peu frustré de ne pas partager l'ivresse du vol.
Mais heureux et fier d'être à l'origine de l'envol.
Peu importe que la cible soit proche ou éloignée...
Parfois je vois le trait toucher son centre, et c'est mon plaisir,
parfois, je la rate, et c'est ma tristesse,
parfois, ma flèche la traverse et va bien plus loin, et tous les possibles sont en vol,
et c'est mon bonheur...
Je suis l'archer,
La vie m'apporte les flèches, 
le temps est mon arc, mes yeux voient l'espace,
mon souffle est la corde et mes mots sont la vibration...
Je suis l'archer, 
Je vise le lointain et atteins le futur.
 
 
 

Les commentaires sont fermés.